La vie au refuge

Par respect pour les autres randonneurs, nous ne souhaitons pas faire l'objet de soirées festives (anniversaire, enterrement de vie de garçon... ), des établissements plus adaptés sont disponibles dans la vallée!!!

"Après l'énergie et l'eau, le sommeil des gardiens est la 3ème ressource à préserver..."

 

Comment fonctionne un refuge ?

 

Les refuges de montagne ne sont ni des cabanes (même si nos amis Suisse appellent leurs beaux refuges ainsi) ni des hôtels d’altitude. Ils sont gérés par des gardiens attachés à leur bâtiment qui mettent tout en oeuvre pour bien vous accueillir.

Ils organisent la vie du refuge : réveil des alpinistes et des randonneurs, repas, ménage, gestion du ravitaillement. Ils conseillent sur le choix d’un itinéraire et les conditions météo.
Aidez-les en montant des produits frais, le courrier… et en descendant ce qui doit être évacué.

Il est impératif de prendre contact avec le gardien afin de réserver vos nuitées, vos repas et de vous renseigner sur les conditions d'accès ou l’accueil des enfants et des animaux. Signalez vos demandes particulières (régime alimentaire, traitement médical…). N’oubliez pas de prévenir si vous annulez votre réservation ; il arrive que le refuge soit complet en été.


En entrant dans le refuge, enlevez vos chaussures, mettez les chaussons ou sabots mis à disposition (les tailles enfants sont rares) et rangez vos affaires. Signalez votre arrivée.

Éteignez le portable, vous ne pourrez peut-être pas le recharger et même si il n'y a parfois pas de réseau, le téléphone du refuge n’est pas à usage public.


Le repas est pris autour de 19h00, soyez à l’heure. Il est généralement composé d’un potage, d’un plat principal unique avec viande, féculent, fromage et dessert.
Bien qu’éloignés des commerces les gardiens proposent souvent des repas savoureux avec des produits locaux. Votre aide pour débarrasser et participer au nettoyage sera appréciée.
Prévenez le gardien avant votre départ et n’oubliez pas de compléter le “livre d’or” ; ces témoignages sont la mémoire du refuge.

 

image
image
image